Alimentation saine : 5 astuces importantes

La question d’une alimentation saine est revenue sur le devant de la scène, en particulier à l’époque de la pandémie et de la propagation du COVID-19. Après tout, nous voulons tous rester en bonne santé et en forme. Nous nous sommes demandé ce que l’on entendait scientifiquement par une alimentation saine

L’alimentation saine est un terme largement utilisé. Mais que signifie une alimentation saine d’un point de vue scientifique ? Et pourquoi est-ce si important ?

C’est une très bonne et importante question, à laquelle il n’y a pas de réponse simple. Après tout, il n’existe pas LA définition scientifique de ce qu’est une alimentation saine. Notre corps a des besoins individuels en fonction de l’âge, du sexe et de nombreux autres facteurs. Cependant, nous pouvons tous convenir qu’une alimentation saine devrait et peut prévenir le développement de maladies et le vieillissement prématuré.

Il existe quelques règles empiriques pour nous aider à manger suffisamment et de manière variée chaque jour. Aussi coloré que possible, aussi fraîchement préparé que possible, de préférence à base de plantes. L’important est d’avoir une alimentation équilibrée avec une grande variété de vitamines et de micronutriments au lieu de s’accrocher à un régime.

Chaque repas doit être composé de 50 % de fruits et légumes, de 25 % de céréales complètes et de 25 % de protéines animales ou végétales. Complété par des graisses végétales insaturées saines et très peu de sucre.
Peut-on établir une comparaison entre une personne qui mange sainement et une personne qui mange mal ? A quoi pourraient ressembler ces deux régimes ? Et quels effets auraient-ils ?

C’est une belle expérience de pensée. Notre mode de vie, c’est-à-dire la façon dont nous mangeons, vivons et faisons de l’exercice, est porteur d’avenir et de ce que nous ressentirons dans plusieurs années ou décennies. Les gens aiment toujours dire que « la peau ne pardonne pas » lorsqu’ils parlent des dommages causés par le soleil. Mais le reste du corps est aussi impitoyable.

Vous pouvez y penser de cette façon : une personne qui ne mange que des produits transformés comme les fast-foods, les plats préparés, les sucreries et autres produits contenant beaucoup de sucre industriel, qui ne mange pas d’aliments frais comme des fruits et des légumes et qui ne fait pas d’exercice physique, multiplie le risque de développer diverses maladies en alimentant les processus inflammatoires dans son corps et en les laissant se développer.

Non seulement le surpoids, un taux de cholestérol trop élevé ou le diabète peuvent se développer, mais certains cancers peuvent également être favorisés par un tel mode de vie « malsain ». Entre autres, parce que les aliments susmentionnés déclenchent des réactions inflammatoires dans l’organisme.

À l’inverse, un mode de vie actif et conscient, assorti d’une alimentation variée, peut merveilleusement prévenir ces maladies. Dans les deux cas, les effets ne sont pas toujours directement visibles ou perceptibles. Au fil des mois et des années, cependant, dans tous les cas.

Dans 30 ans, nous devrons assurer non seulement notre santé, mais aussi celle de la planète, et cela peut et doit commencer aujourd’hui. Et très important : ici aussi, la clé est l’équilibre ! Il est possible de tricher et de se faire plaisir, notre conseil est de se concentrer sur tous les aliments qui sont considérés comme sains tout en étant super délicieux !
Existe-t-il des études sur les nutriments qui manquent à de nombreuses personnes et qui ne sont pas assez présents dans leur alimentation ?

A lire  Comment le CBD peut-il aider à lutter contre la résistance aux antibiotiques ?

Il en existe, bien qu’elles diffèrent généralement entre adultes et enfants, parfois entre hommes et femmes, et qu’elles ne soient malheureusement pas mises à jour chaque année.

Dans les pays occidentaux, comme le nôtre, il s’agit souvent de la vitamine D, surtout pendant les mois d’hiver. Les femmes souffrent souvent d’une carence en fer. Selon le lieu et la phase de la vie ainsi que les habitudes alimentaires, des carences en iode, en acide folique et en vitamine B12 peuvent également être observées.

En général, on peut affirmer qu’une alimentation équilibrée permet de couvrir les besoins en nutriments par jour. Cependant, dans le cadre d’une activité quotidienne multitâche, à certaines saisons et, par exemple, dans le cadre d’un régime végétalien, la supplémentation est souvent judicieuse.

De même, il convient de s’intéresser de près aux sportifs, car ils ont un besoin accru de nutriments. Ici, il ne faut pas seulement faire attention aux en-cas qui donnent de l’énergie, mais aussi à ceux qui contiennent beaucoup de fibres et de vitamine C et qui ont un effet hypoglycémiant. Cela renforcera le système immunitaire et la force.
Pourquoi avons-nous besoin de chaque nutriment ? Quelles fonctions ont-ils dans notre corps ?

La réponse à la fonction des vitamines remplit des livres entiers. Mais voici un aperçu de quelques faits importants :

  • La plupart des vitamines et des nutriments n’ont pas qu’une seule fonction dans notre organisme, mais sont de véritables multitâches. Ils se soutiennent mutuellement dans les processus métaboliques et la formation des cellules et contribuent ainsi quotidiennement, en fait seconde par seconde, à notre santé.
  • Vitamine D, la vitamine du soleil : essentielle pour la santé des os, le système immunitaire et les muscles.
  • Le fer est responsable de la formation et de la respiration de nos cellules – en liant l’oxygène à nos globules rouges. C’est pourquoi une carence en fer vous rend pâle, fatigué et apathique.
  • L’iode est vital car il soutient la glande thyroïde dans son fonctionnement. Ce dernier régule à son tour notre métabolisme.
  • Nous avons besoin d’acide folique pour les processus de croissance et la division cellulaire. Cet oligo-élément est si important, surtout avant et pendant la grossesse, qu’il doit être pris spécifiquement.
  • Nous avons également besoin de vitamine B12 pour la division cellulaire et la formation du sang, mais aussi pour nos nerfs. Les personnes qui vivent de manière végétalienne ont absolument besoin d’un complément.

Et de nouveau le mot-clé « vitamine C et Co » : la vitamine C n’est pas seulement essentielle à de nombreuses réactions métaboliques ou à la structure de nos os, cartilages et tissus conjonctifs. C’est également un antioxydant, un piégeur de radicaux libres. Les radicaux libres sont créés par les processus métaboliques eux-mêmes ou par des facteurs de stress externes tels que la nicotine ou les rayons UV. Intercepter ces derniers et les maintenir en équilibre avant qu’ils n’endommagent nos cellules en excès est l’une des raisons pour lesquelles la vitamine C est si incroyablement importante pour nous.

Les effets des vitamines ont tous été prouvés par des études à long terme. C’est pourquoi il existe tant d’allégations de santé (études à long terme prouvées), comme l’allégation « La vitamine A, la vitamine D, la vitamine B12, la vitamine B6, la vitamine C, le zinc et l’acide folique contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire. »

Dans quels aliments trouve-t-on ces vitamines et nutriments ? Ou comment entrent-ils dans notre corps ?

La vitamine D est en grande partie une substance que le corps peut produire par lui-même grâce aux rayons UV. Le régime alimentaire à lui seul ne permet pas d’obtenir toute la vitamine D dont nous avons besoin, bien que l’on puisse trouver de la vitamine D dans des aliments comme le poisson, les champignons, les avocats et les œufs.

A lire  Le CBD peut-il aider à lutter contre le stress post-traumatique ?

L’acide folique, également appelé vitamine B9, se trouve principalement dans des aliments comme les épinards, le brocoli, le chou-fleur et le chou frisé.

Les aliments riches en iode sont le lait et les produits laitiers, les poissons d’eau salée, les algues et le varech.
La vitamine B12 se trouve principalement dans le poisson, la viande et les œufs. Il doit donc être pris sous forme de gélule ou de comprimé lorsqu’on suit un régime végétalien.

En matière de vitamine C, vous avez l’embarras du choix. Saisonnières, faibles en calories et riches en eau, les fraises contiennent encore plus de vitamine C que les oranges. Les framboises et les myrtilles sont tout aussi puissantes. Riches en vitamine C, elles contiennent également de la A et de la E, du fer et des composés végétaux secondaires. Ces derniers renforcent notre système immunitaire de manière naturelle.

Et encore une fois, un conseil et un savoir pour les sportifs : les baies sont tout simplement d’excellents en-cas pour les personnes actives, car elles laissent la glycémie, contrairement aux raisins, par exemple, non seulement monter et descendre rapidement à court terme, mais la maintiennent stable grâce à leur composition riche en fibres et en eau.

Les lignes directrices sur la quantité de chaque vitamine que nous devrions prendre pour couvrir nos besoins quotidiens sont disponibles auprès de la Société allemande de nutrition (DGE). Cependant, la DGE ne donne que des recommandations et aucun montant maximum.

Et existe-t-il de véritables super aliments pour vous ? Et que font-ils ?

Il existe en fait un grand nombre d’aliments énergétiques ! Attention, rien d’exotique à venir ici. Les super aliments sont plutôt des aliments de saison colorés provenant du comptoir des fruits et légumes. Vous pouvez les reconnaître non seulement par leur disponibilité abondante en rayon, mais aussi par leurs couleurs riches et fraîches.

Ces couleurs indiquent les super ingrédients : les composés végétaux secondaires. Ils ont, entre autres, un effet anti-inflammatoire et antibactérien. La devise ici est : tout est dans le mélange. Parce que la nourriture est une information. Et nous voulons autant d’informations différentes que possible pour nos corps !

À propos, les dattes et les baies de goji constituent un super en-cas que vous devriez toujours avoir avec vous, tout comme vos noix préférées, car elles permettent de maintenir la glycémie stable pendant longtemps.
Une alimentation saine est si importante pour nous et notre corps.

Depuis que nous passons beaucoup de temps à la maison, beaucoup ont réalisé à quel point cela peut être rapide et facile et que manger sainement ne doit pas relever de la sorcellerie.

Les 5 astuces pour manger sainement :

🤸🏼♀️ Intelligence corporelle : essayez de comprendre quels aliments sont bons pour vous et comprenez et utilisez les signaux de votre corps.

🥗 L’alimentation est une information : la variété du type d’aliments que vous consommez est la clé d’une alimentation saine qui est également durable.

🍏 Cinq par jour : cinq portions de fruits et légumes par jour, de préférence dans un rapport 2:3.

🌈 Mangez l’arc-en-ciel : la variété n’est pas seulement dans le type d’aliments, mais aussi dans ses couleurs, mot-clé composés secondaires des plantes.

🍉 Mangez votre eau : des aliments peuvent vous aider à couvrir vos besoins quotidiens en eau, par exemple les concombres ou les pastèques.