L’huile de CBD est-elle efficace pour traiter les douleurs arthritiques ?

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD, ou cannabidiol, est une substance dérivée de la plante de cannabis. Ce n’est qu’un des nombreux composés produits par la plante, mais il se caractérise par le fait qu’il ne provoque pas de symptômes psychiatriques ni d’énurésie.

Des études sur les animaux suggèrent que le CBD aide à traiter la douleur et l’inflammation, mais il n’y a pas de preuves provenant d’études sur les animaux. Cependant, de nombreuses personnes affirment encore que le CBD les aide à mieux dormir et à réduire la douleur et l’anxiété.

Le CBD produit à partir de plantes de chanvre est légal car il contient moins de 0,2 % de tétrahydrocannabinol, un produit chimique altérant l’esprit associé à la marijuana. Toutefois, il est important de noter que le CBD provenant de n’importe quelle plante de cannabis a la même structure et la même activité, quelle que soit son origine, et qu’il est difficile de l’obtenir en raison des problèmes juridiques liés à la consommation de marijuana dans certains États des États-Unis et dans de nombreux autres pays.

La plupart du CBD provient du chanvre industriel, où il est le plus abondant. L’huile de CBD est produite en extrayant l’huile de différentes manières, puis en la mélangeant à une huile de support.

Quels sont les effets du CBD sur le corps humain ?

Tous les principaux systèmes de soulagement de la douleur ont été découverts grâce à la recherche sur les analgésiques naturels, notamment le système des endorphines découvert dans la recherche sur le pavot, le système endocannabinoïde découvert dans la recherche sur le cannabis, la capsaïcine des poivrons et la cascade inflammatoire découverte dans la recherche sur l’acide salicylique de saule (la base du premier AINS, l’aspirine).

Les endocannabinoïdes sont des substances produites par le corps humain qui sont très similaires aux cannabinoïdes. Ils ne sont produits qu’en cas de besoin et agissent sur des terminaisons nerveuses spécifiques pour aider le corps à se détendre, à manger, à dormir, à oublier et à se protéger.

Le système endocannabinoïde, qui comprend les endocannabinoïdes, leurs récepteurs et les enzymes qui interagissent avec eux, travaille en collaboration avec d’autres systèmes importants de la douleur, comme les endorphines et l’inflammation.

Le système endocannabinoïde est régulièrement activé pour soulager les signaux de douleur. Dans certaines études animales, l’inactivation du système endocannabinoïde a entraîné une réduction de la sensibilité à la douleur. Le CBD agit par le biais de deux types de récepteurs différents : CB1 et CB2. L’activation de CB1 atténue les signaux de douleur et CB2 atténue l’inflammation.

A lire  Quels sont les effets du CBD ?

Comment le CBD aide-t-il à lutter contre les douleurs articulaires ?

Le CBD agit en bloquant la transmission des signaux de douleur par le système endocannabinoïde, qui fonctionne par le biais de récepteurs dans le cerveau et la moelle épinière. Il a un effet dix fois plus important que la morphine sur certains types de cellules nerveuses douloureuses et soulage également la sensation de douleur causée par le stress.

Il soulage également la douleur périphérique en stimulant les récepteurs CB1. Le CBD est chimiquement identique aux endocannabinoïdes qui se lient aux récepteurs ECS, comme l’anandamide (arachidonoyl éthanolamine) et le 2-arachidonoylglycérol.

À fortes doses, il augmente les niveaux d’anandamide, ce qui permet de soulager la douleur.

Le CBD est également un puissant antioxydant, dont l’activité antioxydante est supérieure à celle de la vitamine C ou E. Il s’agit donc du premier modulateur endocannabinoïde utilisé pour traiter la douleur chez les patients. Comme il n’affecte aucune des enzymes cyclooxygénases (COX-1 et COX-2) qui sont inhibées par les AINS, il ne provoque pas d’irritation abdominale et n’augmente pas le risque de maladie vasculaire comme le font les AINS.

Il augmente également la signalisation de l’adénosine, ce qui réduit l’inflammation et soulage la douleur.

Effets observés du CBD

Le CBD réduit l’inflammation et l’hypersensibilité chez les rats atteints d’arthrite lorsqu’il est appliqué par voie topique sous forme de gel, et il est efficacement absorbé et peu inactivé par le foie. L’absorption est proportionnelle à la quantité dosée, le risque d’effets systémiques est donc plus faible et la quantité de CBD dans la zone locale est plus importante.

Ce médicament réduit l’inflammation des articulations et les autres symptômes de l’arthrite. Dans des études menées sur des rats, les sensations de douleur étaient également réduites de manière significative lorsque le médicament était pris par voie orale.

L’inflammation et les concentrations de substances chimiques inflammatoires dans et autour de l’articulation sont réduites, ce qui entraîne une amélioration des symptômes et prévient la détérioration du cartilage articulaire au fil du temps.

Les cellules épithéliales des articulations, qui jouent un rôle important dans la production du liquide synovial et le soutien de l’immunité locale, sont activées pendant l’arthrite et commencent à produire des substances chimiques pro-inflammatoires telles que le TNF, l’IL1 et autres. Ceux-ci sensibilisent non seulement les récepteurs primaires de la douleur dans les articulations, mais attirent également d’autres cellules qui augmentent la production de ces cytokines et accroissent l’inflammation.

A lire  Que fait l'huile de CBD ?

Le CBD semble désensibiliser cette voie de la douleur appelée TRPV1, empêchant ainsi le développement et la progression des problèmes. Fumer du cannabis est un moyen populaire de soulager les douleurs articulaires, et les patients justifient souvent l’utilisation du cannabis à des fins médicinales. Il reste un agent thérapeutique prometteur qui devrait être utilisé de manière agressive même sans essais cliniques.

Les meilleures utilisations du CBD

Selon une étude de 2017 commandée par l’Académie nationale des sciences des États-Unis, les cannabinoïdes sont plus efficaces pour réduire la douleur chez les personnes souffrant de douleurs chroniques. Aucune distinction n’a été faite entre le THC, le CBD et les autres composés du cannabis.

En l’absence d’études cliniques de haute qualité sur le CBD dans l’arthrite, il est difficile de prédire l’efficacité clinique, de concevoir un dosage pour les différentes pathologies arthritiques ou de développer des produits. Les différents produits agissent à des moments différents et peuvent contenir différents produits chimiques qui réduisent la douleur ou l’inflammation par des processus différents.

Par exemple, les crèmes antidouleur contenant du CBD peuvent contenir du menthol ou de la capsaïcine, qui sont efficaces pour soulager une gêne légère. Il est donc difficile de déterminer dans quelle mesure les effets apparents du CBD sont dus à des rapports anecdotiques et à des études mal conçues.

Contrôle de la qualité

L’un des plus gros problèmes du CBD est que lorsque vous l’achetez, vous n’avez aucune idée de ce que vous obtenez réellement. Les étiquettes trompeuses, le contrôle de qualité inadéquat ou inexistant, le THC, les pesticides, les solvants ou les métaux non déclarés ou falsifiés, et les grandes variations de la puissance du CBD sont en grande partie le résultat d’un marché non réglementé.

Il est donc préférable de vérifier l’étiquette pour s’assurer que l’entreprise respecte les bonnes pratiques de fabrication et que ses produits ont été testés selon des méthodes conformes aux exigences des administrations de santé.

Dosage du CBD

Pour les raisons susmentionnées, le dosage du CBD dans l’arthrite n’est pas clair. Les preuves ne permettent pas de recommander une dose sûre, car le CBD n’a pas été testé dans des conditions spécifiques et à des doses précises. Le CBD n’étant pas réglementé, les vendeurs peuvent faire diverses affirmations sur son efficacité ou déclarer des doses sans soutien scientifique.