Le CBD peut-il aider à lutter contre l’anorexie ?

Anorexie

L’anorexie (grec/lat. Anorexia nervosa) est l’un des troubles psychologiques de l’alimentation. L’anorexie mentale a été décrite pour la première fois par le médecin anglais Richard Morton en 1689.

D’un point de vue médical, l’anorexie mentale se divise en deux types. Ainsi, l’anorexie se manifeste soit par un refus de s’alimenter, soit par des vomissements après avoir mangé (boulimie). L’anorexie est particulièrement répandue dans le monde occidental.

Environ 200 000 personnes souffrent d’anorexie. Parmi eux, 90% sont des filles âgées de 12 à 17 ans. Nous nous posons la question : le CBD peut-il aider à lutter contre l’anorexie ?

Le tableau clinique de l’anorexie

Les causes de l’anorexie se trouvent toujours dans le psychisme d’une personne. Le déclencheur est une sensation corporelle perturbée. On entend par là que le corps et l’âme de la personne concernée vivent dans une communication perturbée.

Le patient rejette son propre corps. Cela est souvent dû à des circonstances extérieures. Le stress familial et le mal d’amour, par exemple, peuvent conduire à l’anorexie.

Si la personne affectée se sent souvent rejetée ou non appréciée, cela peut aboutir à une anorexie pathologique. Les jeunes filles souffrent souvent d’anorexie pendant la puberté, lorsqu’elles se sentent physiquement peu attirantes. De simples taquineries dans la cour de récréation peuvent suffire à faire le lit de l’anorexie.

A lire  La liste définitive des symptômes du coronavirus

Des commentaires insensibles de la part de la famille peuvent également provoquer l’anorexie d’un jeune. L’anorexie elle-même peut être bien traitée. Cela se fait généralement à l’aide d’une psychothérapie.

Toutefois, il convient de mentionner que l’anorexie non traitée peut également entraîner la mort. Les gens ont besoin de manger !

Le CBD peut-il aider à lutter contre l’anorexie ?

Le cannabidiol est depuis longtemps considéré comme un remède potentiel aux troubles alimentaires. Cela a été prouvé non seulement par des études indépendantes, mais aussi par des rapports de patients. Le CBD ne stimule pas seulement l’appétit, mais augmente également le plaisir de manger.

Le cannabidiol agit positivement en interaction directe avec le système endocannabinoïde du corps. La science a récemment découvert que cette partie du système nerveux est liée de manière significative à l’anorexie. La ghréline, substance propre à l’organisme, est responsable de notre appétit et des fringales.

Si la libération de cette substance messagère est perturbée, cela peut entraîner une perte de poids radicale. D’après ce que l’on sait, le CBD a un effet régulateur sur la production de substances messagères. Cela s’applique donc également à la ghréline.

Prendre du poids avec le CBD est donc possible. Bien entendu, il est important que le patient reçoive en même temps des soins médicaux. Le CBD est un produit pharmaceutique prometteur, mais ce n’est pas un remède miracle qui fonctionne tout seul.

A lire  Le CBD peut-il aider en cas d'accident vasculaire cérébral ?

Il est également important de discuter des causes psychologiques ou du stress de manière thérapeutique. Mais là encore, le cannabidiol est un bon choix pour traiter les troubles mentaux. Le CBD, bien que non psychoactif, a néanmoins un effet contenant et calmant.

Il s’agit là d’un point positif avant que les sous-symptômes de l’anorexie ne deviennent un lourd fardeau. Il s’agit par exemple de la dépression et de l’anxiété. Le fait qu’il soit possible de prendre du poids avec le CBD contraste avec le fait qu’il est également possible de perdre du poids avec le CBD.

Cependant, il ne s’agit en aucun cas d’une contradiction, mais plutôt de la preuve que le cannabidiol a généralement toujours un effet régulateur. Ainsi, le métabolisme est également influencé positivement par le CBD.

Remarque : dans cet article, nous traitons du cannabis sur ordonnance, du CBD sur ordonnance, ou du CBD en vente libre ou légal. Cet article ne fait aucune suggestion quant à l’utilisation qui pourrait en être faite et n’a qu’un but éducatif et informatif. Les promesses de guérison et de bénéfice sont exclues.