Permaculture, explication et histoire

La permaculture est un concept qui conçoit des systèmes de production de nourriture écologique et durable. Cette philosophie, méthode d’agriculture œuvre dans le respect de la nature et avec la nature.

Cela peut aller d’un simple potager dans son jardin à une véritable ferme complexe qui associe ingénieusement jardin potager, verger, animaux, forêt, systèmes de capture d’eau, réserve d’eau… et cela peut même être fait à échelle plus grande avec la conception d’un habitat écologique, d’une communauté et d’une économie solidaire.

L’esprit général du concept de la permaculture est une manière d’utiliser les lieux de façons durables, en observant la nature, ses mécanismes pour l’utiliser intelligemment. Cela montre qu’il y a une autre voie, une autre manière de se nourrir que l’agriculture de masse et industrielle, nocive pour la terre avec l’utilisation de pesticide notamment.

Il y a clairement des possibilités pour créer des systèmes d’agriculture biologiques efficaces et productifs qui sont durables et régénère la biodiversité, c’est ce que souhaite développer la permaculture.

Pour certains, c’est une philosophie de vie, cela rentre dans le désir d’un véritable retour à la nature et d’une vie simple avec plus de sens ou pour d’autres, c’est une seulement une façon plus naturelle de jardiner.

Histoire de la permaculture

Le terme « permaculture » est récent, il a été inventé en 1978 en Australie par David Holmgren et Bill Mollison, les deux hommes gravitant autour de l’écologie, du design environnemental et de l’agriculture.

Ils se sont fortement inspirés de la nature, pour créer un concept d’agriculture permanente, ils ont d’abord développé leurs méthodes dans un jardin de permaculture en Australie pour ensuite rédiger un manuscrit et ont ensuite fait connaitre ce concept dans le monde entier.

Explication et principes

Tout d’abord, en permaculture, il y a une phase d’observation, selon le climat local et la situation, il ne faudra pas réaliser exactement la même chose d’un jardin à l’autre. Il faut observer la nature, le microclimat, les plantes vivaces, les plantes annuelles, l’écoulement des eaux, comprendre le sol, l’environnement, car il faut travailler avec la nature et la biodiversité et pas contre. Après cette phase d’observation, c’est le moment de concevoir, designer de la façon la plus équilibrée, la plus habile votre jardin ou votre ferme en permaculture avec toutes les différentes méthodes : la création de buttes, le paillage, le fumier, le compost, l’utilisation des déchets, intégration d’animaux … pour que cet ensemble fonctionne de façon cohérente.

Le but étant de créer un système qui produit de la nourriture et qui s’intègre parfaitement et harmonieusement dans l’environnement local pour produire durablement.

L’éthique en la permaculture :

  • Prendre soin de la nature
  • Prendre soin de l’homme
  • Modérer la consommation

Quelques principes fondamentaux en permaculture :

  • L’observation et la relation des éléments les uns par rapport aux autres
  • Système agricole durable
  • L’autosuffisance
  • La réutilisation des déchets
  • Stocker et récupérer l’énergie avec par exemple une bonne gestion de l’eau ou du fumier
  • Un élément remplit plusieurs fonctions
  • Une fonction est remplie par plusieurs éléments (pour éviter tout problème)
  • …..

Pour qui ?

Vous l’avez compris, la permaculture peut être utilisée à plusieurs échelles que ce soit :

Le simple jardinier qui souhaite s’initier à ces bonnes pratiques pleines de bons sens pour son jardin.

La famille qui souhaite se rapprocher de la nature et développer une ferme en agriculture qui associe habitat et agriculture.

Celui qui désire développer, implémenter ces concepts à plus grande échelle dans des villages, des villes…

Pour aller plus loin en permaculture et se former, il va falloir définir ce qui vous anime et ce que vous souhaitez faire dans cette démarche.

La permaculture est un vaste domaine qui peut demander un panel de compétences très diversifiées du potager, à la gestion bétails, la construction écologique, la connaissance des plantes, du climat, la gestion et aux principes de fonctionnement d’une forêt …. Dans la permaculture, il y a même certaines spécialisations en permaculture urbaine.

Les commentaires sont fermés.