5 étapes de base pour démarrer un jardin urbain biologique

Créer un jardin urbain biologique est une idée qui devient de plus en plus possible chaque année, car les habitants des grandes villes inventent des moyens nouveaux et innovants d’utiliser le peu d’espace extérieur dont ils disposent pour faire pousser de magnifiques potagers ou jardins de fleurs.

Même si vous n’avez pas une grande cour avec beaucoup d’espace libre, ou si vous vivez dans un appartement avec un balcon ou sans espace extérieur, vous pouvez commencer un potager productif et facile à gérer en utilisant des lits surélevés temporaires, la culture hydroponique ou des techniques de jardinage en petits espaces. Vous pouvez même produire votre propre engrais organique en utilisant de petits systèmes de compostage domestique.

Alors que le jardinage urbain était autrefois considéré comme une idée radicale, les villes commencent à adopter le concept en réalisant les effets positifs qu’il a sur l’embellissement des zones urbaines, la purification de l’air et le contrôle accru des personnes sur leur source d’alimentation.

Démarrer un jardin urbain biologique

Le jardinage en ville peut sembler une perspective intimidante, mais il est facile de créer son propre jardin urbain biologique. Nous avons élaboré ce guide simple pour vous aider à créer votre propre jardin biologique urbain, quel que soit votre budget et votre espace.

1. Faire un plan du jardin

La première chose à faire est d’examiner la situation de votre foyer et de déterminer la stratégie qui vous convient le mieux. Voici quelques idées pour différentes situations de vie :

  • Un jardin en conteneurs est idéal pour les balcons ou les terrasses
  • Les conteneurs sont facilement transportables et leur taille et leur disposition peuvent être adaptées à n’importe quelle taille de balcon.
  • Les jardins suspendus ou verticaux conviennent aussi très bien aux patios
  • Une autre option est la culture hydroponique, qui peut être installée à l’intérieur ou sur le balcon.
  • L’hydroponie à l’aide de lampes de culture élimine le besoin de lumière naturelle du soleil et peut aller partout, même dans un placard.
  • Si vous préférez utiliser de la terre naturelle, plantez un jardin en conteneur dans une fenêtre ensoleillée ou avec une lampe de culture.
  • Les jardins suspendus des fenêtres ne nécessitent pas d’espace au sol
  • Le jardinage au mètre carré est une proposition intéressante lorsque vous disposez d’un petit terrain.
  • Les plates-bandes surélevées permettent d’organiser les petits jardins pour une efficacité et un rendement maximums.
  • Un petit système aquaponique peut également être installé dans votre jardin pour cultiver à la fois des produits et des poissons.
  • C’est une excellente opportunité pour un jardin communautaire urbain
  • Travaillez avec les gens de votre communauté pour lancer un projet de groupe visant à embellir votre quartier et à fournir des produits frais
  • Les lits surélevés sont une bonne idée sur les terrains abandonnés en raison de la contamination probable du sol.
  • Ces lits peuvent être construits en bois, en métal ou en matériaux recyclés et on peut y ajouter de la terre et du compost pour qu’ils commencent à pousser immédiatement.
A lire  Comment choisir les plantes d'intérieur qui survivront dans votre maison ?

2. Rassemblez vos fournitures

Certains outils, tels que les houes ou les grandes pelles, ne sont normalement pas nécessaires pour la plupart des jardiniers urbains, à moins que vous ne puissiez travailler une petite parcelle de terre. Certains outils sont plus universels et peuvent être utiles même dans le plus petit jardin d’intérieur ou d’extérieur. Vous pouvez même consulter certains de ces kits de jardinage qui sont une excellente idée pour commencer.

  • Une bonne pelle peut durer des années d’utilisation
  • Gants de jardinage pour protéger vos mains
  • Des engrais organiques, ou un kit de compostage pour nourrir vos plantes
  • Une variété de graines, c’est amusant de mélanger des plantes comestibles avec des fleurs décoratives
  • Des marqueurs, pour ne pas perdre la trace de ce que vous avez planté
  • Containers : Une variété de ceux-ci sont utiles pour mettre dans différents coins de votre espace de culture.
  • Terreau, surtout si vous n’êtes pas sûr de la qualité de votre sol naturel

3. Vérifier la présence de contaminants et ajouter des amendements au sol

Si vous allez jardiner dans un sol situé dans une zone telle qu’entre les trottoirs ou sur un terrain abandonné, vous devrez le nettoyer autant que possible avant de planter.

Assurez-vous d’enlever tous les déchets visibles, et utilisez une houe et un râteau pour travailler le sol, afin de ramasser également tous les déchets ou débris qui pourraient être enfouis sous la surface. Personne ne veut récolter une canette de soda en même temps que sa récolte de pommes de terre !

Ce processus permet également de préparer le sol pour la plantation, car les zones abandonnées sont souvent compactées par des années de négligence.

C’est aussi une bonne idée, surtout si vous cultivez des produits alimentaires, de consulter les archives publiques et de vous assurer que le site n’a pas été utilisé pour des décharges dans le passé.

Certains polluants, tels que l’huile ou l’essence, peuvent être cachés mais constituer une menace sérieuse pour votre jardin. Si vous constatez que l’un de ces polluants a été déversé dans votre jardin, vous pouvez toujours utiliser l’espace du lit surélevé avec du terreau propre.

L’étape suivante consiste à ajouter des amendements au sol. Vous pouvez acheter du terreau ou du terreau en ligne ou dans un magasin de jardinage et l’ajouter directement à votre sol pour lui donner un coup de pouce. Le thé de compost ou les engrais organiques commerciaux sont également excellents à ajouter à ce stade, pour assurer à vos plantes le meilleur départ possible dans la vie.

A lire  Comment contrôler la végétation dans un grand jardin ?

Si vous voulez savoir exactement quelle est la composition de votre sol et ajouter des amendements en conséquence, vous pouvez contacter votre service local de vulgarisation pédologique pour faire analyser des échantillons de sol, ou le faire vous-même à l’aide d’un kit d’analyse de sol à domicile. Cela vous permettra de connaître le pH, la teneur en matières organiques et les niveaux d’azote, de phosphore et de potassium.

4. Modifiez votre mode de vie en fonction de ce qui est bon pour l’environnement

Le compostage et le recyclage occupent une place importante dans le cœur des producteurs. Le compostage des déchets alimentaires vous permet d’utiliser chaque partie de vos produits et de rester connecté à votre jardin tout au long de l’année.

Il existe sur le marché de nombreux bacs à compost adaptés à toutes les tailles de cuisine, et vous pouvez vous procurer un composteur de taille normale si vous avez un jardin, ou utiliser un petit espace de lombriculture ou un composteur Bokashi directement dans votre maison ou votre appartement pour fabriquer un thé de compost riche pour nourrir vos plantes.

Le recyclage, comme le jardinage, est bon pour l’environnement, bien sûr, mais saviez-vous que beaucoup de choses qui sont souvent envoyées dans les bacs de recyclage pourraient aussi être réutilisées pour votre jardin ? Les boîtes de conserve et les bouteilles en plastique peuvent facilement être transformées en conteneurs de graines, en marqueurs de plantes, en jardins suspendus verticaux et plus encore. Il suffit d’un peu de créativité et d’une paire de ciseaux !

5. Concevez et plantez votre jardin

Maintenant vient la partie amusante ! En tenant compte de tout ce que vous avez appris sur votre espace de vie, sur le type de plantes que vous voulez faire pousser, sur votre budget et sur la possibilité d’utiliser des matériaux réutilisables, il est temps de planifier et de planter votre jardin.

Consultez des livres sur les jardins urbains, les jardins en carrés et l’aménagement paysager des petits espaces pour trouver l’inspiration. Gardez à l’esprit que dans un petit jardin, l’espace vertical est tout aussi précieux que l’espace horizontal. Recherchez des plantes qui se mélangent bien entre elles afin d’utiliser efficacement votre espace limité. Et surtout, amusez-vous !

Les commentaires sont fermés.