Le CBG est autorisé dans les cosmétiques

Percée dans les cosmétiques : l’Europe dit oui au CBG dans les cosmétiques

La Commission européenne autorise le CBD dans les produits cosmétiques

Le cannabinoïde CBD n’est pas le seul à avoir du mal à s’implanter légalement chez nous. Il fut même un temps où différents produits comme l’huile de CBD disparaissaient des rayons des drogueries.

Il n’est donc pas étonnant que l’achat de fleurs de CBD et de hasch/résine de CBD suscite toujours des incertitudes quant à leur légalité. Il n’est pas non plus surprenant que le cannabinoïde CBG n’ait pas eu un départ facile. Pourtant, le cannabigérol, nom complet du cannabinoïde, présente de nombreux avantages pour la peau.

C’est donc une bonne nouvelle que la Commission européenne ait autorisé le cannabigérol comme ingrédient pour les produits cosmétiques au début de l’année 2021. Plus précisément, la Commission européenne a ajouté le cannabigérol à sa base de données Cosing, dans laquelle sont répertoriés tous les ingrédients autorisés pour les cosmétiques.

Une révolution : le CBG dans le secteur des cosmétiques

Désormais, les adeptes de la plante de chanvre ne peuvent donc plus seulement acheter du CBD en ligne. En effet, le cannabinoïde CBG peut désormais aussi être utilisé dans les crèmes, les lotions pour le corps et autres produits cosmétiques.

De nombreuses entreprises profitent du jour au lendemain de cette nouveauté en matière de légalisation de certains ingrédients de la plante de chanvre. Qu’il s’agisse de petites ou de grandes entreprises, d’industries ou de cultivateurs de chanvre : pour tous, cette décision de la Commission européenne représente une révolution et la possibilité de s’engager dans des voies totalement nouvelles.

Mais qu’est-ce que cela signifie pour l’utilisateur ? Quels sont les avantages de cette nouveauté pour l’utilisateur lui-même ?

CBG : un cannabinoïde sous-estimé

Tous ceux qui souhaitent acheter des fleurs de CBD ou du hasch/résine légal n’utilisent pas forcément des produits cosmétiques naturels contenant du CBD ou du CBG. De même, tous les amateurs de CBD ne connaissent pas l’huile de CBG, alors que la très populaire huile de CBD est littéralement sur toutes les lèvres.

Le CBD peut-il aider à résoudre les problèmes digestifs ?
A lire

Pourtant, le cannabigérol est justement un cannabinoïde important. Et ce, bien qu’il ne soit normalement présent qu’à l’état de traces (environ 1%) dans la plante de cannabis séchée. On connaît tout de même à ce jour plus de 120 phytocannabinoïdes de la plante de cannabis, dont le CBG ne représente donc qu’une petite partie en termes de quantité.

Mais qu’est-ce qui rend ce cannabinoïde si particulier ? C’est très simple : il s’agit en quelque sorte de l’origine ou de la cellule souche de tous les cannabinoïdes de la plante. Par un processus de transformation naturel, ce cannabinoïde donne naissance à tous les autres cannabinoïdes.

CBG : la mère du CBD

Le CBG est devenu célèbre en tant que précurseur du CBD, que l’on trouve principalement dans l’huile de CBD et les fleurs de CBD très appréciées. Le CBG, sous sa forme acide (CBGA), est particulièrement présent dans les jeunes plants de cannabis qui n’ont pas encore produit de fleurs.

Plus la plante est jeune, plus la teneur en CBG ou en son précurseur, le CBGA, est donc élevée. Avec le temps, l’exposition au soleil, la chaleur et le séchage entraînent un processus de transformation. Au cours de ce processus, l’acide CBG (CBGA) peut se transformer en pratiquement tous les cannabinoïdes.

C’est pourquoi on l’appelle volontiers la « mère de tous les cannabinoïdes ». Le CBG sous sa forme phénolique est à son tour transformé en CBD. Des procédés de distillation spéciaux permettent toutefois d’empêcher cette transformation, de sorte que le cannabigérol reste dans l’extrait en tant que précurseur du CBD.

Le cannabigérol : le cannabinoïde pour la peau

Le CBG n’a pas plus d’effet psychoactif que le CBD, qui n’est pas seulement présent dans l’huile de CBD.

Personne ne pourrait acheter du CBD en ligne ou dans des boutiques de CBD si le CBD avait les mêmes effets que le THC. Les effets du CBD ont été longuement étudiés afin d’exclure tout effet nocif.

Il en va de même pour le CBG. Ce cannabinoïde a lui aussi dû subir une série d’examens techniques et médicaux en laboratoire avant d’être enfin officiellement autorisé pour l’industrie cosmétique.

Le CBG s’est avéré très utile pour traiter divers problèmes de peau.

Propriétés du CBG

Le CBG aurait surtout des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antioxydantes. Celles-ci se développent aussi bien dans les couches superficielles que dans les couches profondes et moyennes de la peau. Dans la peau elle-même se trouvent de nombreux récepteurs CB1 et CB2 : la condition la plus importante pour une interaction réussie avec ce cannabinoïde.

Le CBD peut-il aider à lutter contre le TDAH ?
A lire

Selon des études, le CBG peut réguler la production de sébum, ce qui s’avère extrêmement utile en cas d’acné et d’autres problèmes. Les problèmes de peau associés à une production accrue de sébum ou à une inflammation massive répondent donc souvent aux crèmes à base de cannabinoïdes.

Études sur le CBG appliqué localement

Une étude menée en 2006 rapporte que des crèmes fortement dosées et enrichies en cannabinoïdes ont permis de réduire les démangeaisons d’origine allergique. Dans ce cas, les cannabinoïdes semblent se lier à des récepteurs cellulaires qui se trouvent dans les cellules immunitaires de la peau.

De cette manière, le système immunitaire surréagissant responsable de l’éruption cutanée démangeante est calmé. En 2013, des études ont confirmé l’hypothèse selon laquelle le CBD et le CBG peuvent réguler la division, la croissance et la différenciation des cellules.

Qu’il s’agisse d’acné, de psoriasis ou de démangeaisons d’origine allergique : outre le CBD, le CBG pourrait également faire l’objet de recherches intéressantes à l’avenir afin d’influencer positivement de tels troubles sur le plan cosmétique et médical.

Culture du chanvre avec une teneur en CBG particulièrement élevée

Après plusieurs essais de culture, des cultivateurs de chanvre ont réussi à cultiver des plantes qui présentent naturellement une teneur élevée en CBG. Cette teneur ne diminue pas dans ces plantes de culture spéciales, même lorsqu’elles sont adultes.

La même chose est connue pour le chanvre utilitaire qui, grâce à une culture intelligente, présente moins de 0,2% de THC ou pour les plantes avec une certaine teneur en CBD. Il est donc possible d’utiliser de telles plantes de cannabis de manière ciblée pour l’industrie cosmétique.

Conclusion

Outre la célèbre huile de CBD, il existe également de l’huile de CBG.

Les utilisateurs aiment également l’utiliser diluée, en la mélangeant à leurs lotions corporelles et à leurs crèmes. Une huile de CBG est donc probablement utilisée depuis longtemps pour les cosmétiques naturels faits maison, sans décision de la Commission.

Mais pour l’utilisation commerciale dans les produits cosmétiques, l’inscription dans la base de données Cosing était nécessaire.

Aujourd’hui, les utilisateurs le savent enfin noir sur blanc : le CBG résiste aux contrôles les plus stricts des comités d’experts. Et c’est ainsi que l’on pourra bientôt le trouver sous forme de crèmes.